L’interopérabilité est un aspect fondamental dans le secteur de santé, dont le but est de transmettre l’information entre les systèmes d’information de santé, quelle qu’elle soit. Celle-ci va permettre à différents systèmes et appareils de non seulement échanger des données, mais également interpréter celles-ci, et les afficher d’une manière conviviale.

En pratique, cela signifie que les méthodes d’échange de données permettront de partager des données entre les hôpitaux, les pharmacies, les laboratoires, les cliniciens et les patients, quel que soit le logiciel utilisé.

Selon l’expertise menée par OpenXtrem, l’interopérabilité devrait fonctionner sur trois niveaux pour faire progresser les soins de santé :

  • Interopérabilité primaire : Les données : par exemple, les fichiers d’image clinique peuvent être échangés d’un système d’information à un autre
  • Interopérabilité structurelle : L’échange de données d’un système à l’autre peut être interprété par le type de la donnée. Idéalement, la structure des données de santé doit rester inchangée entre les différents systèmes
  • Interopérabilité sémantique : Ce processus rendrait clairement les données codifiées. Ainsi, les différents systèmes utiliseraient le même vocabulaire et il n’y aurait pas de divergences

Pourquoi l’interopérabilité ?

Évidemment, depuis des années l’interopérabilité est une préoccupation majeure, mais celle-ci est souvent encore négligée. Dans les gènes de la société OpenXtrem, rendre un système de santé interopérable offre de multiples avantages. Elle est notamment essentielle pour repenser la façon dont l’information est partagée entre les cliniques ou les hôpitaux.

Et sans mettre une liaison interopérable, l’accès à un dossier médical n’est pas possible partout où il est nécessaire. Il est temps pour le système de soins de santé d’évoluer, mais d’une manière organisée et univoque, qui privilégie l’interopérabilité sémantique. Ainsi, les systèmes de santé pourront communiquer de façon transparente au profit des prises en charge cliniques et de l’information des patients.

Ainsi, OpenXtrem pousse fortement la mise en place de l’interopérabilité, et les liens qu’elle peut offrir entre ses systèmes et ceux de ses partenaires. Nous aborderons d’ailleurs les piliers et la stratégie menée par la société dans l’interopérabilité dans un futur article.